Les acteurs publics, administrations, collectivités et établissements publics ont un rôle majeur à jouer en matière de prévention et de réduction des déchets. Pour porter un discours cohérent auprès des citoyens, il est important d’avoir une gestion exemplaire. Une démarche d’éco-exemplarité donne également l’image d’une administration responsable, économe et soucieuse de l’impact de ses activités sur l’environnement.

À savoir

Actuellement, les déchets non produits par les ménages représentent 30% des déchets collectés (données 2018). La moitié de ce gisement provient des entreprises / artisans / commerçants et l’autre moitié des collectivités.

Les collectivités sont soumises à la Redevance Spéciale qui s’applique à tous les professionnels et gros producteurs de déchets qui utilisent le service public de ramassage dédié aux ménages : tous les établissements, privés comme publics.

Cette disposition est une obligation légale (articles L 2224-14 et L 2333-78 du Code Général des Collectivités Territoriales) qui permet de s’interroger et travailler sur les pistes de réduction de ses déchets.

L’objectif est d’aller vers un mode de fonctionnement plus vertueux et respectueux des ressources. Ceci passe par une production des déchets plus sobre, l’optimisation et l’allongement de l’usage des biens reposant sur une économie de partage et la valorisation de toute la matière pouvant l’être.

Comme toute démarche d’amélioration continue, il est important de poser un diagnostic préalable de la situation, puis de bâtir un plan d’action graduel, adapté et pertinent.

Des pistes de travail dans les services administratifs

Les pistes de réduction dans le domaine des activités plutôt administratives sont principalement :

  • la mise en place du tri sélectif dans les bureaux avec prise en compte par la société de ménage,
  • la gestion raisonnable des impressions (recto-verso automatique, brouillon…),
  • la réduction des consommations de fournitures ou le choix de fournitures rechargeables,
  • la mise à disposition de vaisselle réutilisable sur les lieux de pause-café et de déjeuner,
  • la valorisation des déchets alimentaires par la mise en place d’un point de compostage,
  • l’achat de matériel sur le marché de l’occasion et du réemploi,
  • la prolongation de la durée de vie du matériel par une bonne utilisation et un entretien régulier,
  • l’intégration de critères environnementaux dans les marchés,
  • la sensibilisation du personnel aux bons gestes…

Les études font état de 120 à 140 kg de déchets par an produits en moyenne par chaque salarié sur son lieu de travail.

Des pistes de travail dans les services municipaux et communautaires

Déchets d’entretien

  • la gestion différenciée des espaces verts (programme Terre Saine), le broyage,
  • la création d’une plateforme de compostage et de broyage pour les végétaux,
  • la séparation des gros cartons, encombrants et déchets toxiques dans les ateliers techniques,
  • la sensibilisation des élus et employés…

Cimetières

  • la mise en place d’espaces de séparation des déchets valorisables (gravats, végétaux, déchèterie),
  • la gestion différenciée des espaces verts (programme Terre Saine)…

Salles des fêtes

  • la gestion des déchets de restauration, de festivité, d’entretien,
  • la mise en place des équipements de tri nécessaire,
  • la mise en place d’une caution verte dans le règlement d’utilisation
  • l’information des associations, traiteurs et utilisateurs lors de la remise des clés,
  • la mise à disposition de vaisselle durable avec accès à un lave-vaisselle…

Marchés

  • la sensibilisation des commerçants,
  • l’évacuation des déchets par les commerçants,
  • la mise en place d’une zone d’échanges pour les cagettes en bois,
  • le compostage des déchets alimentaires,
  • la gestion de la glace

Structures sportives

  • la sensibilisation des associations et du personnel,
  • la suppression des gobelets et de la vaisselle jetables
  • la gestion différenciée des espaces verts, broyage des végétaux…

Des pistes de travail dans les structures communales et intercommunales

Écoles, centres de loisirs, crèches…

  • la sensibilisation du personnel et des élèves,
  • la mise en place du tri des emballages et du papier/carton…
  • la gestion optimisée des achats,
  • la lutte contre le gaspillage alimentaire (produits locaux, adaptation des portions…),
  • le compostage des restes de cuisine…

Établissements de santé et maisons de retraite

  • la sensibilisation du personnel et des patients/résidents,
  • la gestion optimisée des achats,
  • la mise en place du tri des emballages et du papier/carton…
  • la lutte contre le gaspillage alimentaire (produits locaux, adaptation des portions…),
  • le compostage des restes de cuisine…
  • la séparation par flux des matériaux (déchèterie…),
  • la gestion différenciée des espaces verts et le broyage des végétaux…

L’accompagnement par les services prévention de vos collectivités chargées des déchets

Vous avez des questions plus précises, le souhait d’optimiser votre gestion des déchets, l’envie de vous engager dans une démarche zéro déchet ou d’économie circulaire, une problématique déchet…, les services prévention du programme J’agis pour Réduire peuvent vous conseiller directement ou vous orientez vers les bons interlocuteurs.

J’Agis pour Réduire à vos côtés

Pour renforcer cet usage, le programme J’agis pour Réduire a développé différentes aides :

  • soutien aux aménagements dans les cimetières,
  • soutien aux équipements de tri dans les bureaux ou classes, aux bacs pour le tri du verre, des biodéchets, aux portes-sacs bi-flux, aux corbeilles de rue…

Tous les détails et l’accès aux formulaires en ligne sur cette page.

Opération Famille 0 déchet sur la commune

Pour impliquer la population dans la réduction des déchets, la mise en place d’une opération « Famille 0 Déchet » à l’échelle locale peut sensibiliser les foyers à la gestion de leurs déchets, faire évoluer leurs pratiques quotidiennes et leur vision de la consommation.

Une telle opération ou expérimentation est un réel projet de territoire qui peut amener une dynamique intéressante et fédératrice.

Durant 6 mois, les familles volontaires sont accompagnées dans la réduction de leurs ordures ménagères et de leurs emballages recyclables en organisant des formations et des ateliers dans un esprit convivial. Un bilan final collectif permet de mesurer les plus fortes progressions.

À consulter également

Soutiens financiers

Dans le cadre de sa politique de prévention et de réduction des déchets départementale, le programme J’agis pour Réduire accompagne les structures, les associations, les particuliers… à l’acquisition de produits et d’installations durables facilitant leurs gestes quotidiens. Demande de subvention pour les changes lavables Passer aux couches lavables est plus économique sur la durée et…

Les interlocuteurs de la prévention

Sur le département de la Charente, les actions de prévention et de réduction des déchets sont portées par les 3 principales collectivités actrices de la gestion des déchets : Calitom, GrandAngoulême et Grand Cognac. Animation et mise en œuvre des actions de prévention La coordination du programme de prévention sur l’ensemble de la Charente ainsi…