Créé et mis en ligne fin avril 2018, Le Potager d’à Côté est une plateforme internet qui permet de mettre en relation producteurs et jardiniers avec les consommateurs de fruits et légumes locaux et de saison. Une initiative charentaise de Virginie BRONCY qui nous en dit plus sur ce concept innovant.

Plus de 2 millions de tonnes de fruits et légumes qui se perdent chaque année dans les jardins des particuliers en France.

Qu’est-ce que le Potager d’à Côté ?

C’est une démarche qui a pour objectif de faciliter l’accès à des fruits et légumes locaux et de saison, éviter le gaspillage et créer du lien social grâce à une plateforme numérique qui permet aux producteurs professionnels d’y proposer leur production mais aussi aux particuliers de proposer leurs surplus de jardin. Nous comptons plus de 8 000 inscrits sur 95 départements, dont plus de 500 jardins.

Comment fonctionne le site ?

Pour les consommateurs, il suffit d’entrer un code postal pour découvrir les fruits et légumes disponibles près de chez soi. Chacun peut ensuite faire son panier, sans abonnement ni contrainte, et choisir son jour et son heure de retrait pour aller chercher sa commande sur place ou sur un point de retrait. Les prix sont fixés librement par les vendeurs, qui ont la possibilité de récupérer leur argent, de l’utiliser sur le site à leur tour ou de reverser leurs gains à des associations locales et environnementales sélectionnées.

Qui sont les producteurs ?

Il peut s’agir de maraîchers pour qui la vente de fruits et légumes est l’activité principale. Ils proposent leurs récoltes, leurs excédents de production, les produits déclassés (tomates éclatées…). Certains sont labellisés d’autres non, mais chacun bénéficie d’une page pour expliquer sa méthode de culture. On trouve également des particuliers qui offrent leur surplus de jardin (arbres fruitiers, potagers…) dans une logique anti-gaspillage. La cueillette en direct peut être autorisée par le vendeur, ce qui permet d’inclure des personnes de tous les âges qui ont des produits à proposer sans pour autant vouloir les récolter elles-mêmes. Cette double offre permet d’apporter une complémentarité.

C’est une logique gagnante ?

A tout point de vue, oui. C’est un outil numérique dont l’objectif est à la fois écologique, économique
et solidaire. Lorsque l’on sait que la production alimentaire est responsable d’1/3 des gaz à effet de serre mais aussi qu’un 1/3 de cette production en France finit à la poubelle à cause des invendus, des excédents produits…, il y a un enjeu important à réduire notre impact carbone, et donc le transport des produits, à consommer plus local et durable mais aussi à limiter le gaspillage alimentaire. Certains producteurs jettent jusqu’à 500 kg de tomates par semaine, les surplus n’étant pas intéressants financièrement à transformer ou à récolter ! Quant aux particuliers, ce sont plus de 2 millions de tonnes qui se perdent chaque année dans leurs jardins en France, alors que nous importons 3 millions de tonnes de fruits en provenance des pays voisins. Sans compter qu’en utilisant la plateforme pour les proposer, cela permet d’avoir un petit plus en fin de mois.

D’autres projets ?

Nous nous adaptons à la demande et aux retours qui nous parviennent de la part des personnes qui utilisent, ou n’utilisent pas encore justement. Les produits transformés peuvent être proposés (soupes, jus…), tout comme le miel, les oeufs, les plants… des producteurs. A terme, les utilisateurs pourront trouver des informations sur le jardinage, le zéro déchet, des recettes… Nous travaillons activement avec les villes afin de sensibiliser les habitants contre le gaspillage, mais aussi les inviter à plus de partage à travers l’action « Ville du partage ». Nous menons également des actions de cueillette avec les jeunes de l’école de la deuxième chance. Enfin, nous proposons les surplus et déclassés des producteurs aux professionnels de la restauration afin d’éviter le gaspillage mais aussi augmenter la part de produits locaux dans les assiettes.


Voir le site internet du Potager d’à Côté
Coordonnées : Virginie Broncy, fondatrice
Téléphone : 07 84 38 36 76
Adresse mail : virginie@lepotagerdacote.fr